communicationLeadership & CommunicationNon classé

Devenir un expert en prise de parole en public

Personne réalisant une conférence

Prendre la parole en public peut vous sembler difficile, voir insurmontable. Tous ces œils braqués sur vous, attentifs au moindre faux pas. C’est sûr, cette fois-ci vous êtes démasqué, votre public voit que vous êtes mort de trouille !… Keep cool, une prise de parole en public peut aussi être agréable. Voici quelques clefs pour gérer votre stress et améliorer vos performances lors d’une prise de parole en public.

Le stress d’où vient-il

D’où vient le stress : tout d’abord, retenez que ressentir du stress lors d’une prise de parole en public est parfaitement normal ! Tout le monde est sous l’emprise du stress dans une telle situation tout simplement par ce que l’être humain n’est pas fait pour parler en public.

En fonction des personnes, le stress se caractérise par de multiples symptômes physiques : mal de ventre, mains moites, palpitation aux tempes, rougeurs, bouche sèche, la voix et les mains qui tremblent. Et il se caractérise aussi par d’autres symptômes : des questions angoissantes qui tournent en boucles, des trous de mémoire jusqu’à parfois l’inhibition total.

Le niveau de stress est aussi lié à l’importance de notre intervention, le public que nous avons en face de nous, et à la manière dont nous nous percevons face à notre public : notre degré de légitimité. Pour mieux le combattre il faut dans un premier temps le comprendre. Il existe deux formes de stress, le stress dit « bon » et le stress dit « mauvais ».

1. Le bon stress

Le bon stress provient d’une réaction de notre système nerveux et hormonal face à un danger imminent. Ce phénomène remonte au temps où nous étions vulnérables face à un prédateur. La pression artérielle augmente, les pupilles se dilatent, une concentration accrue etc… Ce stress est très utile car il nous procure l’énergie nécessaire pour répondre à ce danger imminent. Et, dans le cadre d’une prise de parole, il nous permet de nous surpasser.  

2. Le mauvais stress

Et puis, il y a le mauvais stress celui qui nous inhibe, nous force à fuir ou à attaquer. Celui-ci est d’une toute autre origine. En effet, il provient du fait que notre cerveau à horreur de l’inconnu. Pour parer à cette situation, il crée du stress. Bonne nouvelle : Si ce stress est créé par notre cerveau, il peut donc le désactiver ! En effet, en « reprenant le contrôle de nos pensées », nous pouvons désamorcer ce stress.

Comment gérer son stress lors d’une prise de parole en public

Pour gérer nos montés de stress, il faut dans un premier temps prendre conscience de ce stress pour sortir de cet état. En fonction de notre personnalité, ce mauvais stress demandera un travail en amont plus ou moins important. Voici 6 astuces pour mieux gérer votre stress :

1. La respiration

photo d'une femme qui respire profondément

La première est d’apprendre à respirer. Les respirations profondes abdominales permettent d’une part une meilleure oxygénation du corps et d’autre part de diminuer la production d’hormone responsable du stress. Elle est à pratiquer lorsque vous avez une monté de stress. lien vers article sur le stress avec des exercices de respiration

La cohérence cardiaque peut aussi vous aider sur le long terme. Il s’agit d’une respiration régulière à raison de 6 respirations par minute pendant 5 minutes, à pratiquer 3 fois par jours. Elle est reconnue comme étant une véritable technique physiologique de contrôle du stress.  Lien vers un exercice

bloc de glace

1. Brisez la glace

Votre public est constitué d’humains comme vous. Entrez en relation le plus rapidement possible pour vous en rendre compte, brisez la glace. Pour cela, vous avez recours à plusieurs techniques. Choisissiez celle qui correspond le mieux à votre intervention : un tour de table ou un brainstorming pour centrer l’attention sur le groupe et plus uniquement sur vous. Si vous vous en sentez capable, faites de l’humour.

personne qui apprend son texte

3. Ne jamais apprendre par cœur votre discours

Apprendre par cœur peut être tentant pour occuper notre cerveau. Cela nous donne une échappatoire au stress engendré par l’inconnue, cf. chapitre 1. Mais, le par cœur nous empêche de rentrer en relation avec notre public car nous sommes focalisés sur notre discours. Et, si par malheur nous oublions un mot, c’est le drame : le stress revient de plus bel sans échappatoire possible. Retenez les grandes idées de votre intervention et parlez à votre public.

smiley keep cool

4. Dédramatisez

Posez-vous la question : lors de cette intervention, que peut-il m’arriver de pire ?… Vous y êtes ? Visualisez cette situation « dramatique » et acceptez-la ! Le stress engendré par cette inquiétude s’élimine d’un coup de baguette magique car : Quoi qu’il arrive, vous n’allez pas en mourir ! Rappelez-vous que le seul stress légitime est celui ressenti face à un danger grave et imminant cf. chapitre 1.

lettres de scrabble: goal

5. Se focaliser sur son public et le but de son intervention

Si vous ressentez les sensations physiques du stress, focalisez vous sur le but de votre intervention et la relation que vous êtes en train de créer avec votre public. Ces sensations partiront d’elles-mêmes. La plupart du temps personne ne les remarque. Et même si ses sensations physiques sont visibles tel que les rougissements, la voix qui tremble, elles vous rendent plus humain, plus authentique. Le lien avec votre public est facilité.  

personne qui se regarde dans un miroir

6. Acceptez vous

Acceptez vous tel que vous êtes ! Ce n’est pas grave si vous n’est pas au top du top à 100% de vos interventions. Acceptez aussi vos faiblesses et vos qualités. Nous avons tous notre propre style oratoire. Apprenez à reconnaître le vôtre et développez-le.

Qu’est-ce qu’une prise de parole en public réussie

Une prise de parole est réussie lorsque l’orateur est convaincu de ce qu’il dit. Il se sent à l’aise, voir même porté par une énergie positive. Certains orateurs prendre du plaisir dans cet exercice. Elle est également réussie lorsque le but de l’intervention est atteint, le message est clair et structuré, bien compris du public.

L’orateur sait que sa prise de parole est réussie car son public est attentif, il pose des questions, il veut en savoir plus, il applaudit parfois.

Et, si vous but est atteint, votre prise de parole est forcement réussie. Si la plupart du temps vous n’observez pas ces résultats, le chapitre suivant pourrait vous intéresser.

5 clefs pour réussir sa prise de parole en public

1. Préparez-vous physiquement et pratiquez la visualisation positive.

2. Soignez l’introduction et la conclusion. C’est ce que le public retiendra de votre discours.

3. Travaillez votre voix pour la rendre entrainante et ainsi retenir l’attention du public.  

4. Souriez pour instaurer un climat de confiance. Pensez aussi au contact visuel.

5. Vos gestes doivent accompagner notre message. Soyez bien ancré

Comment est votre posture ? Savez-vous quoi faire de vos mains ? Votre voix baisse-t-elle en fin de phrase ? Est-elle audible ou étouffée ? Regardez-vous votre public dans les yeux ? Vous l’aurez compris, si vous voulez réussir votre prise de parole en public, il est nécessaire de la préparer. 

Comment bien préparer sa prise de parole en public

Pour bien préparer votre prise de parole vous vous concentrerez dans un 1er temps sur le but de votre intervention. Pour l’atteindre, vous devrez organiser vos idées, structurer votre discours, et chouchouter votre introduction et votre conclusion.

Mais puisque la forme est aussi importante que le fond, la préparation physique et mentale est indispensable pour réussir sa prise de parole. Est-ce qu’un sportif de haut niveau part en compétition sans s’échauffer ? Si vous ne vous préparez pas physiquement et mentalement, c’est ce que vous demandez à votre corps. Votre performance n’en sera que médiocre. Cette préparation s’effectue en deux temps :

Quelques semaines avant votre intervention

Pratiquer la visualisation positive vous permettra d’agir sur le mauvais stress. Imaginez-vous dans la salle en train de réaliser votre discours, quels équipements avez-vous à votre disposition ? Votre voix est claire et posée, vous êtes à l’aise dans cet exercice, vous prenez même du plaisir, votre public est à l’écoute et s’intéresse à votre sujet.  Cet exercice a deux impacts positifs. Le premier est qu’il « programmera » votre cerveau et votre attitude vous permettra de tendre vers cette situation sans que vous ayez à y pensiez. Et le deuxième, il permet de réduire le niveau d’incertitude qui est le facteur du mauvais stress. Ainsi, en pratiquant la visualisation positive vous mettez toutes les chances de votre côté pour que votre intervention se passe bien et votre niveau de stress sera réduit.

Le jour J

Notre corps, nos gestes, notre posture sont étroitement liés à notre esprit. En faisant des gestes d’ouverture nous libérons des hormones productrices de confiance en soi et nous réduisons la production d’hormone productrices d’anxiété. C’est un véritable booster avant d’entrer dans l’arène. Travaillez aussi votre voix juste avant votre intervention pour la rendre plus entrainante et pour avoir une meilleure articulation. Et enfin pratiquez des respirations abdominales pour réduire votre stress et être bien ancré.

Les bienfaits des prises de parole en public

Prendre la parole en public peut être vu comme un événement douloureux pour certains au début mais une fois cette appréhension dépassée, c’est un exercice qui nous apporte beaucoup de bienfaits. Il nous permet en effet de nous dépasser et de nous rendre compte que nous possédons certaines qualités d’orateur que nous ne soupçonnions pas. Il nous permet aussi d’agrandir notre zone de confort, et nous montre que nous sommes capables de vaincre nos peurs.

Si on choisit d’interagir avec son public et d’être attentif à d’autres points de vus, il permet aussi d’agrandir notre champ de connaissances et de remettre en cause certaines croyances. En nous obligeant à entre en relation avec notre public, nous améliorons aussi notre communication interpersonnelle et notre qualité d’empathie. La prise de parole en public permet aussi de travailler notre capacité à s’adapter à une situation, qui est une qualité très utilise dans sa privée comme dans sa vie professionnelle.

Pour toutes ces raisons elle nous permet aussi de booster notre confiance en nous, et lorsque nous recevons en plus des compliments sur notre intervention, nous finissons par adorer prendre la parole en public 😉 !

La meilleure méthode pour réussir sa prise de parole est de rester soi-même ! Ne cherchez pas à appliquer une méthode que l’on vous prône comme « The méthode » si elle ne vous correspond pas, auquel cas vous serez mal à l’aise et vous passerez à coté de votre intervention. Cherchez le contact avec votre public, cherchez l’authenticité et cherchez à comprendre quel est votre style d’orateur. Et surtout, éclatez vous !

Si vous souhaitez organiser un atelier ou un accompagnement personnalisé sur la prise de parole en public, je suis à votre écoute.

Laura Novita – Consultante en Image & Communication

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *